Comment créer sa communauté ? Résumé de Tribus

Temps de lecture : 10 mn

Salut les étudiants libres ! Cet article a pour but de résumer le livre Tribus écrit par Seth Godin, ce livre ne parle pas de développement personnel ni du mode de vie étudiant, il est donc un peu hors sujet. Mais il peut vous intéresser quand même, car il est porté sur la façon que l’on peut avoir pour créer une “tribu”.

De quoi parle Tribus ?

Tribus a pour sujet principal, comment créer une communauté autour d’un leader et d’une idéologie. Le mot communauté a d’ailleurs évolué avec l’arrivée d’internet. Quand on parle de communauté, on pense à un compte Twitter, Facebook ou Instagram suivi par des milliers de personnes. Ou encore plus fortement avec YouTube où la vidéo crée encore plus de proximité avec la communauté car on a vraiment l’impression d’être avec la personne. Le fait que des milliers de personnes regarde les vidéos d’un vidéaste nous semble maintenant normal, quand le livre Tribus est sortie cela n’était pas le cas.

En effet, le livre a su prévoir ce qu’il allait se passer avec la création de communauté car il a était écrit qu’en 2008. Soit il y a plus de 10 ans, ce qui à l’échelle internet est énorme puisque l’internet grand public a à peine plus de 20 ans. Et même si YouTube existait à la date d’écriture du livre, l’auteur n’en parle jamais, surement car ce n’était pas le grand YouTube que l’on connaît actuellement.

Comment Seth Godin a pu prévoir l’arrivée des communautés ?

Et pourquoi ce sont-elles autant développées ?

Avant tout, je souhaite vous présenter Seth Godin, car ce n’est vraiment pas n’importe qui. Il est né en 1960, et il a à son actif pas moins de 20 livres écrits, tous des best-seller, traduit en une dizaine de langues différentes. On pourrait s’arrêter ici pour comprendre qu’il est très fort. Mais il est aussi diplômé en philosophie et possède un MBA en marketing (diplôme très renommé dans le monde du business). Il a créé l’entreprise Yoyodyne qui fut racheté par Yahoo. Il a publié 7 000 articles sur son blog, 100 vidéos sur youtube, 30 podcasts, 5 TED . J’arrête cette liste ici car elle peut encore continuer pendant longtemps. Une chose est sûre, contrairement à moi, il n’a pas de mal à remplir son CV.

Pour revenir au livre, Seth Godin donne beaucoup d’importance au fait de changer le statu quo. Si vous êtes comme moi quand j’ai débuté ce livre, vous ne savez pas non plus ce que c’est le statu quo. C’est le fait que tout le monde se retrouve à faire les mêmes choses dans leurs vies et suit le même schéma. C’est-à-dire que la majorité des personnes vont faire des études, trouver un métier qui leur plaît plus ou moins, le faire pendant 40 ans en passant leurs vies à attendre les vacances et les week-ends. Et vont finalement atteindre la retraite pour se rendre compte que leur vie est partie trop vite et qu’ils n’ont pas fait tout ce qu’ils rêvaient de faire. J’avoue, c’est une vision un peu pessimiste de la vie. Cela est d’ailleurs extrêmement corrélé avec ce que j’ai appelé “la pensée commune” dans l’article pensez-vous différemment ? (que je vous conseille de lire bien évidemment).

L’usine

Seth Godin fait une analogie entre le statu quo est une usine. Le statu quo serait comme une usine dans le sens où l’on nous dit ce que l’on doit faire tous les jours et où l’on n’a pas besoin de réfléchir ni de prendre des décisions trop importantes. On a moins d’initiatives à prendre, donc moins de risques de faire des erreurs graves. La majorité aime cette stabilité. Sauf que cela paraît stable jusqu’à ce qu’une crise arrive et que tout le monde se retrouve à être viré. C’est à ce moment que l’on se rend compte que l’usine n’était pas si sûre. Comme quand internet et les robots sont arrivés, beaucoup de personnes ont perdu leur travail qu’elles pensaient stable.

De mon avis personnel, pour avoir vraiment travaillé dans une usine sur le temps de l’été, c’est plutôt vrai. Car on se sent utile quand on nous dit quoi faire et qu’à la fin des 8 h de travail notre tâche de la journée est faite sans avoir eu à prendre des décisions difficiles. L’usine nous permet d’échapper à notre peur d’agir, à notre peur de créer cette idée que l’on a eu il y a des mois, mais que l’on n’a pas lancé, car “ce n’était pas le bon moment”. L’auteur dit qu’il faut affronter cette peur, et il appelle ce qui affronte cette peur les hérétiques.

Les Hérétiques

Être un hérétique, c’est le fait de changer le statu quo, c’est le fait de vouloir sortir du mode de vie exercée par tout le monde pour créer le sien. Souvent, on regarde les hérétiques comme étant des personnes différentes qui font leur truc de leur côté. On ne leur porte pas plus d’importance. Sauf qu’en réalité les personnes célèbres que tout le monde supportes ont été elles aussi des hérétiques à qui on ne portait pas d’importance. C’est seulement une fois qu’ils ont percé que tout le monde se revendique comme en étant des fans absolus. On peut donner comme exemple une chaîne YouTube ou un chanteur que l’on a connu avant les autres. Jusqu’au jour où cette personne devient connue, et que tout le monde se revendique comme étant un fan des premières heures.

On peut même ajouter que les livres qui étaient interdits par l’église en 1500 étaient finalement pour la plupart des livres d’hérétiques, mais puisqu’ils essayaient de changer le statu quo alors ils étaient mal vu. Mais on y trouvait des livres comme celui de Galilée qui avait finalement raison.

Un hérétique est donc un leader qui crée donc une tribu autour de lui.

Les Tribus

Les tribus ont toujours existé, une religion est une tribu, un club de yoga est une tribu, … En fait, beaucoup de choses sont des tribus. Toutes ne changent pas le monde et elles n’ont pas toutes les même tailles, mais elles ont pour point commun de rassembler des personnes autour d’un même centre d’intérêt. Si Seth Godin a prédit l’arrivée des tribus, c’est surtout car internet a permis de retirer la barrière géographique qui bloquait les tribus. Car avant les seuls moyens de faire grandir une tribu était les livres, les cd, les cassettes… Mais maintenant même un adolescent dans sa chambre peut faire des millions de vues.

Le Mouvement

Un hérétique en est un leader qui crée une tribu qui crée elle-même un mouvement. Un mouvement est le fait que des dizaines, des milliers, voir des millions de personnes vont tous changer le statu quo grâce à la tribu qu’elles ont rejoint. Ce mouvement se propage sans le contrôle du leader. Par exemple, si une entreprise est créée par une personne, cela va créer une tribu qui est l’entreprise. Et bien, il arrive parfois que son créateur soit viré de sa propre entreprise car ces idées ne conviennent plus aux employées. L’entreprise va alors continuer de se développer car le mouvement a été lancé même si le leader a changé.

Comment faire pour créer une tribu ?

Il faut comprendre qu’à plusieurs reprise dans le livre Seth Godin explique qu’il ne souhaite pas donner une liste des choses à faire pour créer une tribu. Car il n’y en a pas, et en plus chaque tribu est différente. Mais on peut tout de même ressortir quelques conseils de chose qui sont généralement présentent dans chaque tribu qui a du succès.

Le leader

  • “Le leader a un rôle central dans la création d’une tribu”. Sans lui, il n’y a rien, il est très rare qu’une tribu se crée sans l’intervention d’une personnalité pour revendiquer ces idées.
  • De plus, tout le monde peut devenir un leader, pas besoin de certaines capacités ou facilités avec les gens. Tout ce qu’un leader a besoin, c’est d’une envie de changer le statu quo en le partageant avec les autres qui sont dans le même cas que lui.
  • “Un leader se doit d’être totalement transparent avec sa tribu”. Auquel cas la tribu pourrait se sentir trahi par le leader, ce qui amènerait au fait que la tribu choisirai un autre leader. Comme ce qu’il s’est passé avec Steve Jobs et Apple en 1985 quand il fut renvoyé de sa propre entreprise (qu’il réintégrera en 1997). Il ne faut donc pas oublier que c’est la tribu qui possède le pouvoir de changer les choses et non le leader
  • “Les intentions du leader doivent être connues de la tribu”, pour cela il doit donner sa vision du monde, et ce qu’il veut créer en changeant le statu quo. De cette manière le leader reste transparent, et seul les personnes qui ont la même vision que le leader intégreront sa tribu.
  • Être transparent veut aussi dire que le leader doit expliquer ces progressions, ces doutes et tous les changements de vision du monde qu’il veut créer. On peut comparer ça à un YouTube qui va faire un vlog pour faire un bilan sur l’avenir de sa chaîne YouTube. En réalité, c’est un leader qui fait le suivi de sa progression à destination de sa tribu.
  • “Le leader ne doit pas pousser, le leader doit mener !” Cette phrase du livre résume plutôt bien la relation entre le leader et la tribu. Le leader doit en réalité montrer ce que doit faire la tribu, mais en aucun cas il doit dire et donner des ordres à la tribu. C’est un organisme libre qui se sentira alors forcé et donc se détournera du leader.

Créer le mouvement

  • “Un mouvement qui grossit, prospère dans le temps”, avec cette phrase Seth Godin explique que la preuve qu’une tribu est active et le fait que son mouvement évolue, donc que la tribu aussi. Si un mouvement n’évolue plus alors la tribu est vouée à disparaître. En comparaison si une religion commence petit à petit à faire de moins en moins de messes ou de rassemblements, alors elle va petit à petit disparaître.
  • “Le mouvement doit être plus grand que le leader”, il doit dépasser le contrôle du leader. C’est-à-dire que le mouvement va évoluer sans même que leader puisse en contrôler tous les aspects. Un exemple est le youtuber “Le règlement”, c’est une chaîne YouTube qui parle de rap et un jour son créateur se rendit compte qu’un groupe “discord” (groupe de chat vocal) avait été créé au nom de la chaîne. Et que tous les soirs des personnes se rejoignaient pour rapper ensemble. Sans même que le créateur de la chaîne ne s’en rende compte. Le mouvement avait dépassé le leader.
  • “Se faire de l’argent n’est pas une raison valable pour vouloir créer un mouvement.” Car si le leader est transparent alors aucune tribu ne suivra une personne qui est juste là pour la richesse. Un mouvement doit être lancé par la passion de partager une vision du monde.
  • “Une tribu est destinée à ceux qui veulent du changement”. Une tribu ne peut exister que si tout le monde souhaite rester dans le statu quo. Une tribu est rejointe par toutes les personnes qui veulent casser le statu quo. Ce qui veut dire que tout ceux qui veulent rester dans l’usine ne seront pas intéressés pour rejoindre le mouvement.
  • Une tribu crée du mouvement grâce à la communication entre les membres. C’est sûrement un des points les plus importants à l’ère d’internet. Car avant une tribu était créé par des gens qui se voyaient, donc des gens qui pouvaient communiquer ensemble. Sur internet, on peut rejoindre une communauté sans même en avoir vu un seul membre. Il faut donc pouvoir laisser les membres communiquer entre eux, mais aussi que les membres puissent communiquer avec le leader et le leader avec sa communauté. C’est typiquement à quoi sert l’espace des commentaires sur YouTube ou même n’importe quel réseau social. C’est pour cela qu’une chaîne YouTube où il n’y a pas de commentaires ne peux pas évoluer sur le long terme. C’est un point qui revient très souvent dans le livre, donc il est très important.

Autres astuces et conseils :

  • “Moins il y a de limite, mieux c’est.” Le leader ne doit pas se limiter en voulant faire des actions qui plairont aux membres de la tribu. La tribu le suit pour qui il est. Donc il doit faire les choses pour ce qu’il aime et non pour plaire aux autres. Concrètement c’est ce que je fais en résumant ce livre, cela sort du registre du blog, mais ce livre est tellement intéressant que j’ai décidé de le partager avec vous-même si cela ne vous intéresse pas forcément. Car il y aura forcément de l’intérêt même si c’est pour une minorité de lecteurs.
  • “Exclure les touristes”, une tribu doit être soudé, donc si on trouve des personnes qui ne sont pas vraiment intéressé par le mouvement de la tribu. Il vaut mieux les exclure car cela peut nuire à la cohésion de groupe et à la communication interne. Les touristes sont souvent les “haters” d’internet.
  • La tribu doit pouvoir se retrouver sous un même nom, pour que les membres puissent se sentir encore plus proches entre eux. Par exemple, la tribu créée par Olivier Roland se retrouve sous le nom des “Rebelles Intelligent”. Comme c’est expliqué dans la section “A propos” de notre blog, nous étions plusieurs à avoir lu le livre d’Olivier Roland dans ma classe de terminal (il s’appelle “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ces études” et je vous conseille de lire). Cela nous arrivait de nous appeler en utilisant le nom “rebelle intelligent ”, car cela nous rappelait que l’on faisait parti de la même tribu. Il y avait d’ailleurs une sorte de jeu avec cela, car c’était comme si on s’appeler sous un nom que nous seul pouvons comprendre. Pour ce blog, notre nom est comme vous l’avez remarqué : “les étudiants libres”.

Conseils pour ceux qui veulent créer leur tribu :

  • « La tribu s’améliorera tous les jours et gagnera en puissance. Vous arriverez à ce stade bien assez tôt. N’hypothéquez pas le présent simplement parce que vous êtes pressé ! » Cette phrase est magique, car elle résume ce que doit penser un leader. Cela veut dire que la tribu va grandir bien assez vite, il ne faut donc pas abandonner dès le premier obstacle. Il faut continuer à travailler sur la tribu, sans abandonner, car il y a peu de résultats et que l’on est pressé du résultat final.
  • « Le secret n’est pas d’éviter d’avoir tort, le secret est d’être prêts à avoir tort ». De la même manière, j’aime beaucoup cette phrase car elle explique qu’il ne faut pas avoir peur de l’échec. C’est vrai que tous les leaders ne trouvent pas de tribus, parfois cela ne marche pas. Mais il ne faut pas avoir peur de l’échec, il faut être prêt à avoir tort, pour ensuite mieux recommencer.
  • Plusieurs questions restent en suspens après la lecture de ce livre. Est ce que le système de tribu restera viable à l’avenir ? Où faut-il se lancer ? Personnellement, je ne sais pas, car ce livre a 10 ans, et 10 ans sur internet c’est une éternité. En tout cas nous on a décidé de tenter l’aventure en créant ce blog. Et vous allez vous décidez de quitter le statu quo ?

Conclusion

Ce livre est très intéressant, il est court (250 pages), et il se lit facilement. Les quelques points négatifs sont qu’il y a quelques répétitions, il n’y a pas de grandes parties dans le livre donc j’ai ressenti un manque de structure. Ce qui fait que l’on enchaîne les conseils et les explications sans forcément de liens entre eux. Et le livre est déjà court, mais il pourrait être encore plus court si on retirait les répétitions. Mais le reste est vraiment incroyable et on sent que Seth Godin sait de quoi il parle. Si ce livre vous intéresse, il y a un lien en haut de l’article pour aller acheter le livre sur Amazon.

J’espère que cet article vous aura plu malgré qu’il sorte du contexte, mais il me semblait important de vous montrer comment nous allions faire évoluer le blog avec le temps en suivant les conseils de ce livre.

Je vous invite à parler de ce blog autour de vous aux personnes que cela intéresserait pour que vos amis aussi fassent partie de l’aventure des étudiants libres. 😉

Inscrivez vous à notre newsletter pour devenir libre !





Aidez vos amis !
The following two tabs change content below.
Mes centres d’intérêt sont l'informatique, l'entrepreneuriat, le développement personnel et le cinéma. Je suis actuellement étudiant en IUT Informatique. Et j'affectionne tout particulièrement la sensation de liberté, c'est pour cela qu'on a décidé de créer ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *