Les 8 bénéfices apportés par la connaissance de soi

Temps de lecture : 10 mn

Salut les étudiants libres ! On entend souvent parler qu’il faut apprendre à connaitre une personne pour vraiment l’apprécier à sa juste valeur. Ce qui est vrai puisque personne n’aime être jugé par quelqu’un sans même vous avoir parlé. Mais qu’en est-il de votre propre personne…

Si je vous pose la question suivante :

“Pensez-vous vous connaître ?”

Il y a de fortes chances que comme moi et 95% de la population, votre réponse soit “oui”. Sauf que quand on analyse les données, en réalité seulement 15% de la population se connait réellement. Ce qui veut dire que tous les jours 80% de la population se ment à soi-même.

Pourtant d’après une étude, les personnes qui se connaissent réellement sont :

  • Plus confiantes,
  • Plus créatives,
  • Elles ont de meilleures relations
  • Elles ont une vie plus confortable

Super ! Alors pourquoi aussi peu de personne essaye d’apprendre à se connaître ? Et bien en réalité tout n’est pas si rose, le processus d’apprentissage de la personne est plutôt douloureux sur le court terme. En effet les bénéfices n’apparaissent que sur le long terme. Dans un premier temps il est très difficile de se rendre compte que l’on n’est pas parfait et d’accepter ces défauts, mais surtout de se rendre compte que l’on a plus de défaut que l’on ne le pensais. On a toujours tendance a idéalisé ce que l’on fait et nos opinions, mais apprendre à se connaître demande beaucoup de remise en question de sa personne. Mais alors pourquoi persister à faire cela si c’est un processus douloureux ?

Les 8 bénéfices apportés par la connaissance de soi :

Et bien parce qu’une fois que l’on connaît ces défauts et qu’on s’accepte avec, il n’y a plus que des bénéfices.

  • Si je connais mes défauts je suis plus apte à esquiver les situations qui vont faire ressortir mes défauts, car cela a tendance à me rendre moins heureux, et cela donne une mauvaise image de moi. Par exemple si votre défaut et de toujours vouloir défendre votre point de vue, alors vous allez éviter d’aller lire les commentaires d’une vidéo politique.
  • Et si je n’ai pas le choix d’intervenir dans une situation ou mes défauts vont ressortir sans que je puisse me contrôler alors je vais être moins dur avec moi-même car je sais que c’était dans ma nature d’agir ainsi et donc que je ne pouvais pas faire autrement. Exemple si votre défaut est d’être timide et que vous voyez une fille qui vous plaît. Alors si vous êtes conscient de votre défaut vous n’allez pas passer les 3 prochains mois à vous auto flageller car vous n’avez pas était lui parler. Vous allez accepter que ce fût trop dur pour vous.
  • À l’inverse vous allez pouvoir abusé des situations où vos qualités vont ressortir. Si vous êtes très fort pour compter alors vous pourrez utiliser votre don pour battre vos grands-parents à la belote en comptant les cartes.
  • Vous pourrez aussi vous orienter dans un mode de vie où vous utiliserez vos qualités tous les jours. Car cela vous rendra plus heureux du fait que vous serez plus fort que la moyenne. Si une de vos qualités est d’être agile avec vos doigts alors vous pourrez vous diriger vers un métier qui demande cette qualité.
  • Se connaître permet de savoir pourquoi on prend certaines décisions. Car si vous êtes conscient de vos valeurs alors vous saurez si vous avez pris cette décision de votre plein grès ou si simplement la pression extérieure qui vous pousse à la prendre. Par exemple si vos parents veulent à tout prix que vous soyez médecin, en connaissant vos valeurs vous saurez si vous faites PACES car vos parents vous ont poussé à faire cela ou si c’est parce que vous aimez vraiment cela.
  • Accepter ses défauts c’est aussi apprendre à en parler aux autres. Généralement si vous parlez de vos défauts et de vos problèmes autour de vous, les gens vont pouvoir s’identifier à vous et vous aider en partageant leur propre vécu. La connaissance de soi deviendra alors une nouvelle de vos qualités, car vous serez capable de vous rendre vulnérable auprès des autres.
  • Apprendre à se connaître c’est aussi apprendre à connaître son corps. C’est apprendre à savoir combien de temps de sommeil j’ai besoin par jour. Ou quel aliment je ne digère pas ce qui me rend moins énergique. C’est aussi connaître les aliments à éviter car ils auront plus de chance de provoquer des maladies qui sont héréditaires dans votre famille.
  • Vous pourrez aussi apprendre à utiliser vos défauts, comme l’explique la fameuse phrase “Faire de vos faiblesse une force”. Par exemple Antoine de Maximy et le présentateur de l’émission, « j’irai dormir chez vous”. Il explique dans une interview sur le podcast de “Nouvelle École” que l’un de ces défauts est d’avoir une courte mémoire. Ce qui fait qu’il peut parler avec quelqu’un pendant une heure et ne plus jamais se souvenir de cette personne. Il a alors utilisé cette faiblesse comme une force en parlant à tout le monde qui l’entoure. En effet puisqu’il ne fait pas la différence entre un inconnu et une personne qu’il connaît déjà, alors il parle à tout le monde comme si c’était un ami.

Avant d’en venir au cas concret de comment apprendre à se connaître je vais vous expliquer ce que j’entends précisément par connaissance de soi.

Qu’est-ce que la connaissance de soi ?

Pour vous expliquer mon point de vu je vais faire une analogie avec un jeu de carte. Dans la vie, tout le monde a des cartes que l’on nous distribua à la naissance. Les cartes représentent ce qui est propre à nous-même, cela inclut par exemple nos qualités et nos défauts. Sauf que personne n’a vraiment conscience de ces cartes, la plupart des gens vont jouer de manière aléatoire au jeu. Apprendre à se connaître se résume alors à regarder ces cartes. On se rend compte souvent que l’on a de bonnes comme de mauvaises cartes. Une fois conscient de vos cartes, vous aurez plus de chance de gagner face aux autres. Et vous changerez votre manière de jeux en fonction de vos cartes contrairement au comportement aléatoire des autres. De manière générale, vous jouerez vos meilleures cartes pour essayer de gagner mais parfois même un “deux de pic” pourrait vous faire gagner. Tout dépend de ce qu’il se passe dans le jeu. Ce qu’il se passe pendant le jeu correspond aux situations que vous vivez tous les jours dans votre vie.

Les acteurs de la connaissances personnelles

Dans la connaissance de soi ce n’est pas binaire, il n’y a pas d’un côté les bonnes cartes (qualités) et de l’autre les mauvaises cartes (défauts). On retrouve également sur vos cartes :

  • Les schémas de pensées, si vous voulez en savoir plus sur ce que c’est je vous invite à lire cet article sur l’importance de lire des livres. Mais pour faire court nos schémas de pensées sont les suites d’actions que l’on réalise dans certaines situations qui reviennent de manière perpétuelle. Par exemple l’un de mes schémas de pensées et le fait que je ne faisais jamais de sport en rentrant des cours si je m’assois dans le canapé. Car une fois que je suis assis dans mon canapé je n’ai plus la force de me mettre au sport. Donc pour contrer ce schéma je fais mon sport directement après les cours et ensuite je m’autorise à m’asseoir dans mon canapé. De même si toutes vos relations amoureuses se terminent de la même manière alors c’est sûrement qu’il y a un schéma d’action qui se réalise qui amène toujours à ce résultat.
  • On retrouve aussi nos valeurs. D’après notre ami wiki : “Les valeurs correspondent à ce à quoi les gens attribuent de l’importance : comme le partage, l’équité, la justice, l’honneur. Elles sont à la fois subjectives, c’est-à-dire ressenties par des individus, et relativement « objectives », car partagées socialement.”

Pour donner un exemple concret, une de mes valeurs est “la liberté”. Elle se manifeste dans ma vie en voulant toujours pouvoir faire mes propres choix et ne pas avoir à subir les choix des autres personnes. Ce n’est ni bien, ni mal car si on se place dans l’exemple de l’école, on est constamment en train de me dire quoi faire, ce qui me pousse à vouloir faire l’inverse pour continuer à être libre de mes choix. Les valeurs sont importantes aussi pour trouver vos partenaires amoureux, il y a plus de chance que votre relation dure longtemps si vous partagez les même valeurs que votre partenaire.

Venons-en au cœur de l’article :

Comment apprendre la connaissance de soi ?

Tout le dilemme de la connaissance de soi et d’essayer d’esquiver la phase désagréable qui nous rend malheureux, la phase où l’on se rend compte que l’on a peut être plus de défauts que de qualités. Pour cela il faut éviter deux choses :

  • Premièrement, il faut être conscient que ce n’est pas parce que l’on passe du temps à penser à qui on est et à ce que l’on fait que l’on avance dans la connaissance de soi. C’est même plutôt l’inverse, rappelé vous : “80% des personnes se mentent à eux même tous les jours”.
  • Deuxièmement parce que de manière générale vous allez vous posez des questions trop directes utilisant le mot “pourquoi”. Cela aura comme conséquence que beaucoup de questions vont vous venir du genre “Pourquoi suis-je malheureux”, “Pourquoi je suis seul”, “Pourquoi je fais des études qui ne me plaisent pas”. J’exagère peut-être un peu mais des questions mal orientées donnent forcément des réponses erronées. Car une question trop directe vous force à vous mentir à vous-même. C’est votre cerveau qui fait cela pour éviter une réalité trop douloureuse.

Et peut importe la réponse choisie, cela sera forcément faux, ce qui vous rendra malheureux car cela vous éloignera encore plus de la personne que vous êtes vraiment. Vous voyez les réponses aux mauvaises questions sont horribles.

 

Éviter les aspects négatifs de la connaissance de soi :

Il ne faut donc pas rester à penser sur soi, et ne pas se poser la question “pourquoi”. À l’inverse :

  • Il faut diluer votre analyse de ce que vous faites sur toute la journée. Plutôt que de passer 3 heures sous votre douche à analyser votre journée et vous dire “J’aurai dû faire ça” ou “J’aurai dû dire ça”, vous allez analyser votre journée PENDANT votre journée. Pour être plus claire vous allez essayer de rechercher des choses qui reviennent souvent dans votre vie. C’est comme cela que vous découvrirez des valeurs, des qualités, parfois des défauts ou schémas de pensés. Par exemple, si vous avez toujours des meilleures notes que les autres dans une matière sans forcement travailler. C’est sûrement que l’une de vos qualités se cache ici.  
  • Et plutôt que d’utiliser les questions “pourquoi”, vous allez utiliser les questions “qu’est ce que” et “quoi”. Par exemple au lieu de dire “Pourquoi je n’arrive pas à faire du sport”, vous allez dire “Qu’est ce qui fait que que je n’arrive pas à faire du sport ?”. Bien sur la question semble la même. Mais dans le premier cas la réponse, personnellement, fût “, car je n’ai pas de motivation”, alors que dans le deuxième cas, ce fût , “car je suis assis dans le canapé donc je n’ai plus de motivation”. La différence semble subtile mais en réalité dans le deuxième cas on a accordé l’erreur à une cause extérieure pour finalement revenir sur une cause personnelle. La deuxième question permet d’avancer dans le futur alors que la première donne comme réponse que l’on ne peut rien y faire et que je ne pourrais jamais être motivé pour faire du sport.

Conseil pour accélérer sa connaissance de soi

Grâce à cela vous pourrez esquiver les durs moments de vérité. Côté conseil il n’y en pas beaucoup, car chaque recherche de sa personne est comme son nom l’indique : personnel. Mais je peux vous faire part de ce qui a marché pour moi :

  • Il est possible de faire des sortes de test pour connaître ces valeurs sur internet. J’en ai essayé plusieurs mais à chaque fois les résultats n’était pas très concluant. Car c’est des textes qui vous demande de ne garder que 3 valeurs. Alors que je pense personnellement être défini par plus que 3 valeurs. Ce qui a vraiment marcher par contre c’était simplement de voir ce que je faisais dans la journée, et chaque réponse a une question simple que l’on me posais était faite en fonction de mes valeurs.
  • Il faut aussi savoir que c’est une recherche très personnelle. Même si parfois les autres personne vous connaissent mieux que vous. En réalité vous ne montrez pas 100% de qui vous êtes réellement aux autres. Il y a toujours une part de vous qui reste cachée et que seul vous connaissez. C’est typiquement la personne que vous êtes quand vous êtes seul dans votre appartement ou votre chambre. Il y a d’ailleurs une théorie japonaise qui s’appelle la théorie des 3 visages qui parle de ça. Cette théorie dit que vous avez un visage que vous montrez à vos amis et votre famille, un visage que vous montrez au reste du monde, et un visage que vous ne montrez qu’à vous même. Votre but est de connaître le mieux possible chacun des 3 visages, le dernier étant un travail que vous seul pouvez réaliser. D’ailleurs cela rejoint une phrase qui m’inspire beaucoup extraite du livre “Influence et manipulation” qui dit “Vous devenez l’image que les autres reflètent de vous”. En plus simple vous devenez ce que les autres pensent que vous êtes car si l’on vous dit que vous êtes idiot plusieurs fois, alors vous allez vraiment finir par y croire même si c’est faux. C’est exactement l’histoire racontée dans le film “Les garçons et Guillaume, à table !”. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous spoiler, mais on comprend le problème rien qu’en lisant le titre.
  • C’est finalement aussi un travail collectif. Car une fois que vous penserez vous connaître, une étude a montré que pour être sûr que cela soit vrai, il faut demander à vos amis/famille les plus proches ce qu’il en pense. S’il pense que votre analyse de vous-même est vraie alors c’est que vous vous connaissez bien, mais à l’inverse s’ils ne sont pas d’accord c’est que ce n’est pas forcément vrai. Je dis bien “pas forcément” car comme je l’ai dit plus haut, les autres ne peuvent pas mieux vous connaître que vous-même. Par exemple, si je demande à mes potes de cours si je suis travailleur, il y a de forte chance qu’ils me répondent que je suis plutôt feignant. Et je ne peux pas leur en vouloir car je n’aime pas les cours donc forcément je fais le minimum pour avoir mon semestre et je ne vais pas en CM. Alors qu’en réalité tout ce temps gagné je le passe à écrire des articles pour le blog ou à lire des livres. C’est simplement qu’ils ne connaissent pas cette partie de moi.

La conclusion :

C’est sûrement la partie la plus importante de cet article. Car depuis le début je vous dis l’importance de se connaître et les bénéfices à en tirer. Mais j’ai fait exprès de ne pas parler d’une chose : C’est le fait que rien n’est acquit. Vous allez toujours devoir vous auto analyser car vous êtes en constante évolution. Il suffit d’une rupture amoureuse pour que tous vos schémas soient changés, pour que vous passiez de toujours souriant, à désagréable avec les autres. Et parle sur le court terme comme sur le long terme. Si j’avais commencé la connaissance de soi il y a 3-4 ans, j’en aurais déduit que j’étais timide. Mais rien n’est une fatalité car maintenant je ne me considère plus du tout comme timide, c’est même plutôt l’inverse. Donc quand je dis qu’il faut accepter ces défauts, cela ne veut pas dire qu’il restera toujours ainsi. Vous pouvez même personnellement essayer d’éradiquer vos défauts, comme je l’ai fait avec ma timidité. Il faut donc s’accepter sur l’instant T mais travailler sur ces défauts à l’avenir.

C’est en réalité un éternel recommencement, il faut toujours essayer de retrouver les nouvelles cartes qui viennent à nous en jouant de la meilleure manière possible. Peu importe le jeu que l’on a en main.

Voilà cet article est fini, si vous êtes arrivé là c’est peut-être que cet article vous a plu. Je vous invite alors à le partager autour de vous (Principalement à vos proches qui auraient bien besoin d’accepter leurs défauts)Pour que vos amis aussi fassent partie de l’aventure des étudiants libres. 😉

Et n’oubliez pas, Avancer vers la liberté et elle viendra à vous !

Inscrivez vous à notre newsletter pour devenir libre !





Aidez vos amis !
The following two tabs change content below.
Mes centres d’intérêt sont l'informatique, l'entrepreneuriat, le développement personnel et le cinéma. Je suis actuellement étudiant en IUT Informatique. Et j'affectionne tout particulièrement la sensation de liberté, c'est pour cela qu'on a décidé de créer ce blog.

1 Commentaire

  1. Nathalie InZemouv Répondre

    Bonjour Arnaud ! Je trouve votre article très juste ! J’ai justement conçu un COFFRET dédié à la connaissance de soi pour aider les individus dans leur développement, la compréhension de qui ils sont et la libération de leurs automatismes inconscients qui peuvent gâcher la vie ! Pour en savoir + et si ça vous intéresse voici le lien https://www.inzemouv.org/les-3-modules-3/

    Au plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *